Définition:               La convention collective est un «contrat écrit» régissant les relations de travail conclu entre, d’une part, les représentants d’une ou plusieurs organisations syndicales des salariés les plus représentatives ou leurs unions et d’autre part, soit un ou plusieurs employeurs contractant à titre personnel, soit les représentants d’une ou plusieurs organisations professionnelles des employeurs.  Objet : Les conventions collectives de travail contiennent les dispositions concernant les relations de travail notamment :  • La détermination du salaire de chaque catégorie socioprofessionnelle et les diverses échelles de rémunération en fonction des compétences professionnelles avec le respect du  (SMIG) pour les salariés n’ayant aucune qualification ; • Les modalités d’application du principe « à travail de valeur égale, salaire égal » ; • L’organisation de la formation continue en faveur des salariés dans le but d’assurer leur promotion sociale et professionnelle; • Les dispositions arrêtées par les parties pour régler les différents sociaux tant individuels que collectifs : la différenciation des compétences professionnelles, les conditions d’embauche et de licenciement, la liberté syndicale, les diverses indemnités, la couverture sociale, l’hygiène, la santé, la sécurité professionnelle, les conditions de travail et  les facilités à donner aux représentants syndicaux ; • Les clauses permettant la révision, la modification ou l’annulation de ladite convention collective. La convention collective de travail doit être déposée sans frais, aux soins de la partie la plus diligente, au greffe du tribunal de première instance compétent de tout lieu où elle doit être appliqué et auprès de l’autorité gouvernementale chargée du travail.  Types de conventions : La convention collective peut être signée pour : une durée déterminée ; une durée indéterminée ou à la réalisation d’un projet donné. Si la convention était à durée indéterminée, elle peut être résiliée à tout moment à l’initiative de l’une des parties contractantes à condition d’en aviser les autorités tant judiciaires qu’administratives «au moins un mois» avant la date prévue.  Si le but de la résiliation est la révision de certaines clauses, il y a lieu de joindre à la demande le projet de modification envisagé.  Obligations et sanctions : • Les entreprises se doivent d’afficher toutes les informations concernant la convention collective afin que tout le personnel connaisse ses droits et ses obligations avec mise à leur disposition d’une copie. A défaut l’entreprise est passible à des «amendes allant de 2.000 à 5.000 DH» 
• Les effets de cette convention continue quel que soit le changement juridique affectant l’entreprise. • Une «amende de 300 à 500 DH» par jour est due pour tout non-respect des clauses de ladite convention avec le double en cas de récidive sans que le montant ne puisse dépasser 20.000 DH.  • Les dispositions de la convention collective s’éteignent par la fin du contrat de travail original.